Webnotoriété Logo
Demander un devis
Facebook lance une nouvelle formule de son réseau social dédié uniquement aux entreprises

Facebook lance une nouvelle formule de son réseau social dédié uniquement aux entreprises

Le Géant Américain des Réseaux sociaux Facebook, prépare depuis quelques temps, le lancement d’un service réservé uniquement aux entreprises. Il s’agit en effet, de FB@Work: un outil qui jusque-là en formule Bêta, devrait être mis en service, selon le magazine Business Insider, d’ici la fin de l’été ou le début automne. Vous trouverez à travers cet article, toutes les informations concernant ce nouveau service  Facebook.

Facebook@Work, Kezako?

Comme son nom l’indique, Facebook at work est un service de réseau social dédié au monde de l’entreprise. Mieux, il s’agit d’un dispositif qui va même au-delà d’un simple réseau d’entreprise en se positionnant selon son responsable pour la région EMEA, Julien Lesaicherre, comme un outil de collaboration et de productivité. Il permet aux utilisateurs, d’accéder à une messagerie instantanée par texte, voix,  vidéo comme le propose le réseau Facebook, et avec à l’appui une fonction de partage d’écran.

Pour un premier lancement, l’outil sera disponible en freemium. Mais sur le long terme, il pourrait devenir payant (dans l’intervalle 1 à 5 dollars) par utilisateur et en fonction des intégrations réalisées.

Pour ce qui est la sécurité des données, il faut savoir que celle-ci occupe une place très importante au cœur du dispositif, puisque, chaque compte est isolé et sécurisé sur une architecture hébergée directement chez la firme américaine. Et aussi faut-il préciser que l’outil sera doté d’une console pour les administrateurs d’entreprise afin de leur permettre d’avoir la main mise sur la gestion de leurs groupes en interne et l’ajout de nouveaux utilisateurs.

Trois grandes fonctionnalités de bases intéressantes pour le monde de l’entreprise  

Facebook at work a été conçu à partir de trois fonctionnalités majeures:

La première est qu’il permet comme Facebook, de se créer un profil et d’avoir bien évidemment une idée du profil de l’abonné en ayant accès à un certain nombre d’informations personnelles telles que le nom, prénom, date de naissance, poste occupé dans la société, les groupes auxquels il appartient et enfin les personnes qui le suivent. Ce qui permet d’aller même au-delà du concept d’annuaire d’entreprise.

La deuxième, est qu’il donne la possibilité à ses utilisateurs de créer des groupes de travail ouverts à tous les salariés de l’entreprise ou même fermés à certains d’entre eux. Dans ce cas, ceux-ci pourront seulement voir l’objet du groupe et les membres qui le composent. Et la possibilité pour les administrateurs du groupe de le rendre entièrement privé (visible uniquement par les membres du groupe) serait également envisageable.

Ici, l’idée est surtout de pouvoir sur de longs termes, grâce aux systèmes de bots, permettre aux entreprises de procéder au traitement de certains projets en privée, comme le proposent d’autres outils déjà existants tels que Slack ou encore HipChat.

Par ailleurs, en plus d’être facile d’utilisation (intuitif et ergonomique), la possibilité de pouvoir discuter avec des personnes extérieures que ce soit des clients, partenaires et fournisseurs serait également envisageable. Il est aussi “Mobile First”, c’est à dire disponible en mode web avec la possibilité de créer une Url de type nom de l’entreprise suivi d’un (.facebook.com): chose que Slack propose déjà à ses utilisateurs. Et il est compatible avec les annuaires d’entreprises tels que LDAP et Active Directory.

Enfin, la troisième et dernière fonctionnalité est qu’il permet de procéder à une messagerie instantanée classique (texte, audio, vidéo) avec à l’appui une fonction de partage d’écran.

Facebook@work/Slack: y a-t-il une différence?

Pour le moment, il est difficile de se prononcer sur la question. Mais rien qu’en voyant les futures évolutions possibles de Facebook at work, on est tenté de dire que les deux outils se ressemblent au niveau de certaines fonctionnalités majeures, plus précisément sur la possibilité de pouvoir collaborer avec d’autres membres salariés, sur des projets. La seule différence ici, est que Facebook at work contrairement à Slack dispose déjà grâce à son réseau social de près 1.5 milliards d’utilisateurs dans le monde dont 28 millions en France. Ce qui devient un avantage non négligeable pour la firme américaine. Puisqu’il lui permettra de déployer plus rapidement son nouveau dispositif. Mieux, entre le nouveau dispositif et le réseau social Facebook, il n’y a qu’un pas: pas besoin d’ailleurs de disposer forcement d’un compte Facebook pour en bénéficier.

Mais cela vaut-il réellement le coup de le placer devant l’outil Slack en termes d’efficacité?

Il serait un peu trop tôt de le positionner devant son principal concurrent Slack qui était à près de 2 millions d’utilisateurs, quelques mois auparavant. Autre point à prendre en compte: Facebook at work n’est qu’à ses débuts de tests. Et rien qu’en consultant les premières réactions, il sera difficile pour Facebook@work, selon les analystes, de se positionner comme une plateforme capable de répondre aux besoins d’interactions multiples du contexte business, notamment pour les grands comptes. Ce que réussit très bien Slack jusqu’à présent.

La concurrence entre les dispositifs ne fait que commencer. Affaire à suivre :) 

Si cet article vous a plu, nous invitons à la partager. Et si vous souhaitez lancer une campagne social media, n’hésitez pas à nous prendre rendez-vous auprès de notre agence en cliquant sur cette url :http://www.webnotoriete.com/qui-sommes-nous/nous-contacter/

C’est gratuit et on offre du bon café !  :-) 

Retour au blog

Pas encore de commentaires sur cet article.

Laisser un commentaire